Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Formations cinéma documentaire à Lussas

Formations cinéma documentaire à Lussas

Ardèche Images propose des formations à l'écriture, à la réalisation et à la production documentaire.

EXPERIENCES PÉDAGOGIQUES

 

LES RÉALISATIONS ET LEUR ACCOMPAGNEMENT 

 

L'ensemble des travaux du Master sont accompagnés de près par des professionnels en activité.

 

Le film sur la parole (entre 7 et 15 minutes) est écrit et tourné pendant les 3 premières semaines de décembre, puis monté pendant les 2 premières semaines de janvier. Pour le suivi de réalisation de ce premier film de l'année, un réalisateur est présent pour travailler avec les étudiants pendant 13 jours et un monteur sur toute la période de montage.

 

Un réalisateur est présent 26 jours pour le suivi de réalisation du film collectif (écriture, repérages et tournage de début février à début mars), et un monteur travaille avec le collectif d'étudiants pendant 17 jours pour monter ce film, qui a généralement une durée d'une heure.

 

Pour le film de fin d'études (entre 10 et 30 minutes) dont l'écriture, le tournage et le montage s'organisent sur 2 mois (avril et mai), chaque groupe de 6 étudiants est accompagné par un réalisateur (présent pendant 21 jours) et un monteur (à Lussas pour toute la durée du montage).

EXPERIENCES PÉDAGOGIQUES

LE FILM SUR LA PAROLE

 

" Une caméra ne peut capter que ce qui offre une surface visible. Comment faire, alors, pour parvenir à filmer ce qui — comme la pensée, mettons — n’en a pas ? En filmant la parole. En filmant l’autre en tant qu’être de parole.

Par le fait de se raconter, une personne s’inscrit verbalement dans le monde ; en racontant son monde, elle raconte le Monde.

Le cinéaste qui filme la parole ouvre un espace d’écoute — une écoute attentive, critique, respectueuse des temps dont le discours, le récit, ont besoin pour se construire, pour  s’épanouir. Il écoute et observe, car quiconque parle devant une caméra offre son corps en tant que surface visible, un corps qui même à son insu s’exprime aussi (…). Dans l’acte de filmer, l’observation et l’écoute se rejoignent pour déceler, des concordances et discordances d’un flot simultané de mots et de gestes, la parole signifiante, celle qui révèle l’être.

Oui, la voix c’est l’âme faite corps. " Alain-Paul Mallard, écrivain, réalisateur, intervenant à l'école documentaire

EXPERIENCES PÉDAGOGIQUES

LE FLM COLLECTIF

 

" Comment se fait un film à plusieurs ? Est-ce additionner les regards? Est-ce collectionner les subjectivités? C’est avant tout, expérimenter une autre poétique du cinéma qui associerait pédagogie et politique. A l'école documentaire de Lussas, les étudiants du Master 2 Documentaire de création se confrontent à cette pratique du film collectif. Un temps d’apprentissage de 7 semaines pendant lequel « réaliser » s’invente et se définit au moyen de l’appropriation collective des outils d'expression. " Pierre Hanau

EXPERIENCES PÉDAGOGIQUES

LE FILM DE FIN D'ÉTUDES

 

" Le Film de fin d’études a l’ambition de sortir du cadre d’un exercice pédagogique pour devenir un film à part entière. Deux formateurs accompagnent les étudiants le long du processus créatif qui les mène de l’intuition d’une forme à un film fini : définition du projet et des intentions de réalisation, repérages, écriture — c’est à dire l’élaboration d’un dispositif spécifique et adéquat de captation du réel — et, finalement, tournage.

L’essentiel du travail des formateurs est d’être à l’écoute des réalisateurs, parfois d'aller chercher chez les étudiants l’intuition — voire le désir — d’un film qu’ils ne seraient pas encore en mesure d’énoncer puis de les aider à identifier — ou inventer — une forme pour véhiculer ce qu’ils voudraient que leur film raconte. Les étudiants partent sur le terrain avec des intentions précises et énoncées. De leur tournage, ils rapportent quotidiennement des images et des sons. Le visionnage critique de cette matière avec les formateurs leur permet de re-penser le dispositif  afin que le réel réponde avec le plus d'éloquence possible aux questions posées par le cinéaste. L’enjeu : apprendre à raconter la réalité avec un point de vue, sans la trahir." Emmanuel Parraud et Alain-Paul Mallard

 

L'ÉCRITURE DU PROJET DE FILM EN MASTER

 

Les étudiants ont présenté lors de leur sélection un projet de film documentaire. C'est ce projet qui va être développé tout au long de l'année. Il est destiné à être produit après la formation.

À toutes les étapes du cursus, les étudiants et leurs tuteurs effectuent des "allers et retours" avec la question de l'écriture en identifiant
 intentions, problématiques, idées 
de 
réalisation, 
références, etc.

Ils collectent notes
 de repérages, impressions 
et réflexions après-coup, 
“simple”
 description des images tournées,
 notes personnelles... tout ce 
qui généralement
 nourrit un projet
 documentaire

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :